Sélectionner une page

Vous rêvez d’obtenir des revenus passifs grâce à des investissements immobiliers florissants ?  Pour autant, vous n’avez ni le temps, ni l’argent pour réaliser ces placements ?

Alors peut être que la tokenisation des actifs immobiliers est la solution pour que vos rêves deviennent réalité.

Investir dans le système actuel : une tâche laborieuse

L’investissement dans la pierre rencontre deux problèmes de taille : son temps et son coût. 

Au delà du fait qu’il faille se rendre disponible pour visiter, il faut être réactif pour trouver la bonne affaire. La perle rare se vend très vite. Cela peut se jouer en une poignée d’heures dans certaines grandes villes, comme Paris. 

La décision d’achat doit être prise rapidement, tout en tenant compte : de l’emplacement de l’immeuble, son prix, sa conformité aux normes de sécurité et sanitaires (électricité, plomberie, amiante, etc), ses charges, sa rentabilité…

Le capital à mobiliser pour cet achat est conséquent. Peut-être même qu’un prêt devra être contracté auprès d’un établissement de crédit. Cette démarche alourdit inévitablement la quête de nouveaux revenus. 

Les petits porteurs de capitaux sont par conséquent exclus de ce type d’investissement lucratif. 

Découvrez aussi : hacking des plateformes de change en cryptomonnaies – quelles protections pour les clients ?

Qu’est-ce que la tokenisation des actifs immobiliers ?

La loi Pacte a récemment reconnu et introduit au sein du Code monétaire et financier la notion de token

“Constitue un jeton tout bien incorporel représentant, sous forme numérique, un ou plusieurs droits pouvant être émis, inscrits, conservés ou transférés au moyen d’un dispositif d’enregistrement électronique partagé permettant d’identifier, directement ou indirectement, le propriétaire dudit bien”.

Article L552-2 du Code monétaire et financier

La tokenisation est la création de la représentation numérique d’un actif sous forme de token sur une blockchain. Ce processus inscrit un actif et les droits qui lui sont attachés sur un jeton numérique. Cela dans le but de le gérer et de l’échanger sur une blockchain, de manière instantanée et sécurisée. 

La tokenisation n’a pas de limite. Toute sorte d’actifs financiers peut être tokenisés : les actions, les parts de fonds, etc.

L’immobilier n’est pas en reste. C’est même la catégorie d’actif qui pourrait en retirer le plus de bénéfices, au vu de son illiquidité et de sa lourdeur administrative. A noter qu’elle est la classe d’actif la plus importante en valeur liquidative au monde

La tokenisation d’un bien immobilier suit un processus de quatre étapes

  1. La création d’une copie numérique de la propriété ;
  2. Cette version numérique de la propriété est divisée en tokens ;
  3. Les tokens sont distribués aux premiers investisseurs via une STO (Security Token Offering) ;
  4. Ces investisseurs peuvent revendre leurs tokens sur un marché secondaire. 

Par exemple : Une maison estimée à 500 000 euros, fragmentée en 100 000 jetons d’une valeur unitaire de 5 euros. 

La pleine propriété des biens se traduit par la possession de trois attributs par le propriétaire : 

  • L’usus, le droit d’user du bien 
  • Le fructus, le droit de percevoir les fruits du biens
  • L’abusus, le droit d’abuser du bien, c’est-à-dire le droit de l’aliéner. 

Un token d’actif immobilier pourrait représenter une part du fructus. Il donnerait droit à son détenteur à la perception d’une partie des revenus locatifs générés par le bien.

Pour aller plus loin : comment acheter une maison en Bitcoin ?

La tokenisation des actifs immobiliers : nouveau système équitable et efficace

Tokeniser un bien immobilier, c’est le rendre accessible à des investisseurs qui jusqu’à présent en étaient privés. La fragmentation du bien en une multitude de tokens permet à un petit porteur de fonds d’acheter une ou plusieurs unités de tokens correspondant à une partie de ce bien. 

Cette évolution accroît la liquidité des biens immobiliers. Un vendeur à la possibilité de ne proposer à la vente qu’une partie des jetons représentant l’ensemble de son bien immobilier. Par exemple, il peut faire le choix de ne distribuer que 60 des 100 jetons que représente son bien. 

L’émetteur des jetons, c’est-à-dire le vendeur de l’immeuble, peut offrir ses jetons à l’ensemble du marché des investisseurs immobiliers, sur l’ensemble de la planète.

Un souscripteur peut se retrouver à 30 000 km du bien immobilier en question, tout en profitant de la rentabilité du bien. 

Du point de vue de l’investisseur, la tokenisation est une opportunité considérable. Il peut investisseur ses fonds dans plusieurs biens immobiliers, sans limite de frontière. Il n’a pas à se déplacer pour visiter. 

Il peut revendre ses tokens sur un marché secondaire aussi simplement qu’il les a souscrits

Conclusion

La tokenisation des actifs immobiliers ouvre des portes aux petits porteurs. Elle offre également aux propriétaires des facilités pour céder leurs actifs partiellement ou entièrement.

Le marché de l’immobilier n’en sera que plus liquide et efficace.

Pour que le tableau soit idéal, il reste encore à mettre au point une réglementation accommodante. Le développement des tiers de confiance ne serait pas superflu dans ce domaine. Ils auraient pour rôle de vérifier l’état des immeubles et leurs caractéristiques inscrites sur les jetons.

Quoi qu’il en soit, voici une nouvelle idée de cadeau de Noël originale : la représentation numérique d’un bout d’appartement en plein New-York.

Cliquez ici pour profiter d’une consultation juridique offerte avec Lory Feuvrier, juriste spécialisée blockchain depuis 2017.

À propos de Lory Feuvrier

Lory Feuvrier - Consultant juridique blockchain

Lory Feuvrier est consultante juridique spécialisée dans les projets utilisant les crypto-actifs et protocoles blockchain depuis 2017.

Diplômée d'un Master I en Droit des Affaires obtenu au sein de l'université Toulouse I Capitole. Elle a poursuivi ses études avec un Master II spécialisé en Droit Bancaire et Financier auprès de la faculté de droit de Nice Sophia Antipolis.

En parallèle de ses études, Lory s'est intéressée et spécialisée dans ces nouvelles formes d'actifs numériques en travaillant pour les entités Journal du Coin, BitConseil et DL4T.

Vous pouvez profiter de votre consultation juridique offerte afin d'évaluer et clarifier les besoins de votre projet blockchain en cliquant ici.

quis, elementum leo. consectetur vulputate, commodo id, ipsum ipsum et, Donec